•  
  •  
 

Authors

Claude Labrosse

Abstract

En dépit de la force de son imagination et de son goût pour Ie romanesque, J.-J. Rousseau n'est sans doute pas, à la différence de Prévost, de Marivaux ou de Crébillon, un romancier né. Lorsqu'il vient au roman avec La Nouvelle Héloïse, il a déjà passé la quarantaine. Ses quelques tentatives dans Ie genre tourneront court. II laisse au brouilIon Les Amours de Milord Edouard et les personnages qu'il met en scène dans son Émile ne suffisent pas à en faire un roman. II ne connaît pas cette poussée irrésistible qui fait écrire a Prévost, en quelques semaines, l'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut. La Julie est Ie produit d'un mûrissement. Après l'écriture rapide des premières lettres, retenu par des soucis personnels et par la rédaction de la Lettre à d'Alembert, Rousseau abandonne ses personnages et ce n'est que quelques mois plus tard qu'il songe à donner forme à son manuscrit pour en faire ce qu'il appelle lui-même «une espece de roman». Bien qu'il aime à Ie relire, ce n'est qu'une étape essentielle, un moment fort dans son expérience d'écrivain. II ne fera pas du genre son métier.

Share

COinS