Date of Award

Fall 2011

Degree Type

Thesis

Degree Name

Master of Arts (MA)

Department

French

Supervisor

Elzbieta Grodek

Co-Supervisor

John Stout

Language

French

Committee Member

John Stout

Abstract

Cette thèse vise à analyser les rapports entre l’intérieur et l’extérieur dans L’Usage de la photo d’Annie Ernaux et Marc Marie (2005). On remarque dans ce livre le processus d’« extimation », c’est-à-dire la tendance de l’expérience intime à s’extérioriser dans la rencontre de l’intime avec le monde. On commence par une analyse de L’Usage de la photo comme témoignage de la relation entre les deux auteurs et de la maladie de la femme. Le témoignage, qui s’interroge sur la spécificité de l’expérience vécue, est une expression de l’intimité. Ensuite, dans un mouvement d’antithèse, on démontre la présence dans L’Usage de la photo d’une mise en scène du réel, qui co-existe avec les traces du témoignage. La théâtralisation implique la manipulation du réel qui a précédé la représentation. Elle révèle aussi une tendance vers l’extériorisation puisque le théâtre est le lieu d’une illusion explicite et de la fiction extériorisée. Finalement, on met en dialogue l’intérieur et l’extérieur, le témoignage et la mise en scène, en expliquant comment cet ouvrage représente un récit anonyme et collectif, tout en présentant une histoire personnelle et intime. On remarque que les frontières entre soi et les autres sont brouillés, l’individu est présenté comme un membre du groupe et son expérience intime comme une expérience universelle. Nous soutenons dans tout notre travail que l’usage de la photographie et la présence réelle des images dans ce livre corroborent le mouvement de l’extimation.

McMaster University Library